ENTRE AMOUR ET HARGNE : SQUONKY
 
Quand Stattqualm s’est lancé dans le BF en partenariat avec Sunbox, j’avais immédiatement relayé l’info ici cet été.
Le batch ayant été intégralement vendu au Vapexpo, j’ai commandé en direct afin de voir le premier né BF du partenariat suisse, qui rentre dans la cour de récré des italiens, premiers à relancer le concept.
 
Si le concept de la chambre ultra mini pour un rendu des saveurs optimal ainsi qu’une large cuve disponible est super sur le papier, je me suis lancée dans le montage comme d’hab direct sans tutos, ni vidéos. De toutes les manières, il n’y a rien, ni chez les reviewers…,ni même chez Stattqualm, Sunbox ou ses revendeurs… 0 , nada, NIB (re-vérifié encore à cette minute soit dit en passant.
 
Le BF se démocratise à tous les niveaux depuis 1 an et la tendance continue de se confirmer. Les chinois s’y sont engouffrés en premier en créant des “starters kit” pour BF avec Kanger notamment, Eleaf est arrivé ensuite. Les modeurs italiens ont été les premiers à repenser le concept, on a le plaisir de voir depuis des modeurs d’autre pays leur enclencher leur pas avec des modèles tels qu’ Aeronaut, Origen, Zenith, Snapdragon, Split, Narda, O atty, et tant d’autres.
StattQualm – SQuape est la seconde entreprise suisse à se lancer dans l’aventure et elle s’est associée avec Sunbox pour l’occasion.
 
Je me suis lancée dans le montage comme je vous disais, sans me poser de questions, la chambre d’atomisation est minuscule, pas grave je me dis, ce sera top pour les saveurs.
 
J’ai bien noté que plusieurs sites de vente indiquait que la bête n’est pas d’une approche facile, et c’est peu dire !
 
Vu que j’ai galéré comme cela ne m’est pas arrivé depuis longtemps pour arriver à pouvoir taper dessus, j’ai décidé de vous livrer mes premiers retours, vous vous sentirez moins seul si vous aussi il vous donne quelque fil à retordre …
 
Malgré ce que l’on peut croire, il n’y a pas 20 000 choix possible pour le montage … n’oubliez pas qu’il va falloir refermer le bouzin ensuite !!!!
 
Montage horizontal obligatoire ou quasi
 
Sur certains fofos on va vous dire que tout se résout si vous coilez en 2 mm de diamètre… peut -être mais si vous vapez à 70% de VG…
 
J’ai utilisé perso du .40 de Kanthal, 6 tours de chaque en 2.5 mm de diamètre en double coil, çà rentre !!!!
 
MAIS ….
 
Déjà quand vous le recevez, démontez tout car le positif n’est pas serré correctement (cité sur pas mal de fofos donc apparemment aussi), mon isolateur était monté à l’envers, donc n’hésitez pas quitte à démonter à le replacer comme il faut, serrez le tout et là … on attaque la partie chiante
 
Figurez-vous que nos chers suisses ont choisi un système de fixation sur le positif par écrou et contre écrou qu’on serre l’un contre l’autre… les faces des écrous sont lisses, donc bonjour les fils qui se barrent allègrement chaque fois que vous serrez.
J’ai essayé le coup du tour pour chaque fil autour du positif central, quetschi, en serrant, j’avais une différence de chauffe entre les 2 coils.

La seule solution que a marché pour moi a été au final de ne p

as faire de tour mais de placer chaque fil en parallèle sur l’écrou du positif. Ensuite, pour serrer, une pince vous sera bien utile car l’écrou est lisse des 2 côtés, certes c’est joli, mais je vous dis pas le cauchemar.

 
Et là je râle une première fois : pourquoi n’ont ils pas mis une rainure guide sur les écrous ou sinon poncer leurs faces internes pour que les écrous accrochent les fils ???? Voire mieux percer le positif pour les insérer dedans ? On veut du grip !!!!!
 
Add on : Il parait que dans le sachet de spores , il l y aurait un écrou à rainure guide
 
Pour les négatifs, là encore, c’est pas une partie de plaisir car vous allez sûrement penser que vous pouvez utiliser le système de 2 façons, ben non , les vis sont lisses aussi que ce soit sur leur dessous donc même problème ou sinon tellement fines que même pour écraser le .40, vous allez vous y reprendre à plusieurs fois !
Sans mentionner que pour ma part, le filetage d’une des 2 vis est mauvais donc la vis ne se fixe pas proprement à son emplacement.
 
Si votre plateau supérieur se ballade pendant le montage c’est que vous n’avez pas assez serré, donc vu qu’il est sur ressort et non par serrage, serrez l’écrou de fixation dans le dripper bien dès le début, sinon vous aurez non stop des “check atomizer” à gogo.
 
Le plateau et l’ensemble sont très jolis, mais quand vous testez vos coils, aucun endroit pour tenir l’ensemble quand c’est chaud, même l’écrou est intouchable donc prévoyez la fameuse pince du couteau suisse 😉 pour vous ménager les mimines
 
Vérifiez bien que vos fils sont vraiment arrimés, sinon quand vous allez cotonner, tout va se barrer en cacahouète et vous allez fulminer.
 
Il y a 4 encoches sur le plateau pour insérer votre coton et le faire plonger dans la cuve. Alors, comme le plateau se ballade quand vous serrez, serrez tout ce que vous avez sur vous pour qu’ils se placent au bon endroit. Le machin a tendance a n’en faire qu’à sa tête.
 
Une fois que vous l’aurez suffisamment maudit, fait tomber les vis et tout le toutim mais quand enfin vous n’aurez plus d’autre message que la lecture de votre résistance, gaffe au placement du coton et après, il faut le fermer ! Collez bien vos coils au plus près du centre.
 
Juicez les joints car le bouzin est sinon capricieux.
 
Et là, tataaaaaaaaaa ! Il est franchement bluffant !
 
Rendu des saveurs top pour moi supérieur à O atty ou au Narda, sir vous l’utilisez en double coil la bague externe ne vous servira à rien et il est aussi joli sans qu’avec.
Le squonking (montée du juice) se fait au poil, aucun dry.
 
Rendu autant aérien que semi serré, donc vous en aurez pour votre vape.
 
Le dripper a tendance à être vite chaud surtout en dual coil.
 
Au final, votre juice préféré, vous allez le retrouver grâce à un rendu des saveurs incomparables mais vous risquerez peut-être comme moi d’en manger de cornes de chapeau avant.
 
Premier essai réussi pour l’équipe suisse niveau rendu des saveurs et ce haut la main mais un gros bémol sur la facilité de montage qui pourrait être résolu avec quelques modifs minimes, qui à l’heure actuelle donc défaut, me semble -t-il.
 
Galérer autant sur un dripper après 3 ans de vape assidue sur tout ce qui existait, çà fait tout drôle.
 
Acheté chez http://sunboxstore.tictail.com pour 120 euros.
 
Présenté sur la Eleaf Pico squeeze Silver (la revue suivra;-))
 
PS : A ceux qui pensent mes compétences techniques sont égaux à ma blonditude, rira bien qui rira le dernier 🙂
 

Je suis la première à faire un papier dessus et serai ravie de voir les retours étayés d’autres passionnés.

Add-on :

Notre écossais dans une cabane en bois alias Todd a sorti sa review vidéo le surlendemain de la mienne: guess what, on arrive aux mêmes conclusions, anglophiles, c’est par là : https://www.facebook.com/markwd.todd/posts/1595967474040940?pnref=story