Hello “Mölly”, une magnifique box méca BF !

Amstrong l’a chanté ou presque, et telle la chanson, vous ne serez pas déçus du voyage !

Mölly est la dernière innovation de la marque L’Atelier qui avait fait grand bruit avec sa fameuse box Atelier 75. Facilement reconnaissable à son design unique, ce premier essai avait déjà marqué les esprits par la qualité de sa fabrication, l’offre pléthorique de personnalisation avec ses portes interchangeables.
Positionnée directement haut de gamme, cette entreprise suisse, forte de ce premier succès, a décidé de s’intéresser au Bottom Feeder et est en passe de signer un nouveau hit !

Mölly est une box mécanique, son corps est en delrin donc particulièrement solide. Les créateurs en ont fait la preuve en roulant dessus carrément sur le site FB, rien, pas une trace !

Côté design, vous remarquerez sa compacité (44.7x76x25mm) ainsi que les bords évasés qui rendent sa prise en main particulièrement agréable.
L’arrière est gravée en profondeur avec son petit nom, c’est propre, il n’y a rien à dire.

Côté composants, les lamelles sont en cuivre pour une meilleure conductivité.
Par rapport à d’autres box du même type, on ne peut que saluer la qualité de l’assemblage et des pièces.
Le bouton Fire est bien saillant et plus doux que sur la Frankenskull.

La Mölly est fournie avec une bouteille Supersoft, qui vous permet une pression minimale pour faire monter le e-liquide.

Alors comme toutes les box mécas, cette box a un défaut : elle ne dispose pas d’un blocage du bouton fire donc attention si vous la transportez telle quelle dans un sac, elle pourrait déclencher seule.

Il existe heureusement des solutions, des plus artisanales au plus abouties :

1) Artisanal :
Quand vous allez remplir votre bouteille, vous allez voir que le tuyau est plus long que ce dont vous avez besoin. Coupez le en biais et utilisez le morceau restant en l’insérant à l’intérieur pour empêcher le fire.
Cela peut bouger, vous pouvez le perdre mais au moins vous n’êtes pas sans rien

2) Recommandé : 
Il existe depuis quelques mois sur le marché une petite roue crantée percée en son centre que vous allez pouvoir placer sur votre bouteille supersoft, faites un 1/4 de tour d’une simple pression du doigt et le tour est joué : votre box est bloquée. Vous êtes en parfaite sécurité.
Cette petite pièce n’est pas toujours simple à trouver mais elle est essentielle à mes yeux en terme de sécurité pour tous/toutes les amoureux du méca !
En l’occurence et concernant la Mölly, cette pièce vendue actuellement est trop petite en diamètre pour faire son office correctement mais si certains/es parmi vous avez des amis qui possèdent des imprimantes 3D, ce serait une belle opportunité d’en fabriquer une aux mesures.

En tous les cas, maintenant qu’il existe des solutions simples et peu coûteuses pour remédier à ce problème, je recommande fortement aux fabricants de box méca d’équiper de série tous leurs mods de cette pièce ou équivalent.

Et côté vape, me direz-vous ?
Le BF ne sert qu’à pouvoir vaper en dripper, qui reste la référence pour moi en matière de rendu des saveurs. Donc, vous l’aurez compris, sans un bon dripper, point de salut !
Que vous aimiez une vape avec un tirage serré ou plutôt aérien, il y a bon nombre de dripper sur le marché qui pourront vous convenir.
Montée ici avec un Hadaly en single coil, 6 tours de Kanthal 0.50 en diamètre 3mm, la bouteille supersoft rend facile le “squonk” (pression sur la bouteille), les saveurs sont là grâce à ce dripper de référence (si vous ne l’avez pas testé, n’hésitez pas un seul instant). Le tout en main est très agréable et léger, ce qui en fait une parfaite petite box nomade si vous avez de quoi bloquer le switch ou si vous la gardez en main.

A noter : Observez le léger décalage du tuyau qui peut surprendre mais qui ne gêne pas à l’utilisation.

J’attire aussi votre attention relativement aux bouteilles CAPI (solution alternative à la Supersoft livrée avec). Ces bouteilles en silicone s’illustrent par leur durabilité et le confort qu’elles procurent à l’utilisation. J’ai voulu essayer les CAPI sur la Mölly… résultat, le modèle 6,5 rentre sans soucis mais la couronne de fermeture en métal de la bouteille vient presser le pied de la languette pour le fire ce qui rend le bouton plus dur à enclencher qu’en configuration d’origine. De plus, la couronne abîme à force le wrap de l’accu sur l’autre bord.
Vous l’aurez compris, cela fonctionne certes, mais on y perd quant au confort à la pression du bouton fire.

Côté prix, cette box a un excellent positionnement rapport qualité/prix, eu état à son positionnement résolument haut de gamme, en moyenne 120 euros dans les shops spécialisés.
Livrée avec une porte style camouflage, vous pouvez la personnaliser comme sa grande soeur en achetant celle à votre goût pour une vingtaine d’euros supplémentaire.

Les batchs se vendent extrêmement vite, cette petite Mölly est déjà victime de son succès mais n’hésitez pas à suivre leur groupe Facebook : https://www.facebook.com/atelierboxmod/ pour avoir toutes les dernières informations à son sujet.

En tous les cas, vous l’aurez compris, je tire mon chapeau à ce nouvel essai réussi, qui plus dans le Bottom-Feeder, la façon de vaper que je préfère à toutes les autres de par sa praticité à tout point de vue.

Cette Mölly vaut le détour, n’hésitez pas à aller la découvrir dès maintenant 🙂

Achetée chez High Creek lors du Vapexpo 2017 de Lyon.